Après deux mois d’existence seulement, mon blog vient de franchir le seuil symbolique de 3.000 visites mensuelles (3.197) soit 100 visites par jour, pour un total cumulé depuis son ouverture le 1er mars 2011 de 5.299 visites. Cela pourra paraître peu pour certains et important pour d’autres. Quoi qu’il en soit, l’essentiel est que ces visites génèrent des contacts qui m’assurent aujourd’hui un confort certain en matière de chiffre d’affaires. Voici ma recette pour créer votre blog de rédacteur web freelance.

Les chiffres du blog redacteur-web-freelance.com

Avant tout, voici quelques chiffres issus du tracking Google Analytics :

  • - Nombre de visites depuis l’ouverture : 5.299 ; sur le dernier mois : 3.197
  • - Nombre de pages vues depuis l’ouverture : 11.844 ; sur le dernier mois : 6.577
  • - Trafic Moteur depuis l’ouverture : 3.347 ; sur le dernier mois : 2.466
  • - Trafic Accès Directs depuis l’ouverture : 977 ; sur le dernier mois : 386
  • - Trafic Sites Référents depuis l’ouverture : 975 ; sur le dernier mois : 345

Mots-clés les plus recherchés sur les deux mois

  • - rédacteur web freelance : 87
  • - freelance redacteur : 38
  • - redacteur web freelance : 30
  • - rédacteur freelance tarifs : 27
  • - formulaire 2042 2011 : 21

Mots-clés les plus recherchés sur le dernier mois

  • - rédacteur web freelance : 28
  • - rédacteur freelance tarifs : 27
  • - auto entrepreneur déclaration revenus complémentaire : 19
  • - formulaire 2042 2011 : 17
  • - formulaire 2042c 2010 : 15

Pages les plus vues durant toute la période

  • - Déclaration des revenus 2010 Autoentrepreneur : 2.136 vues
  • - Accueil : 1.279
  • - Modèle de facture auto-entrepreneur pour rédacteur web freelance : 393
  • - Autoentrepreneurs : arnaque RSI : 383
  • - Rédacteur Web Freelance : Quels tarifs appliquer ? : 381

Pages les plus vues durant le dernier mois

Mes conseils pour la création de votre blog rédacteur web freelance

Le cadre des chiffres étant posé, il est aussi bon de savoir que je n’ai pas fait de campagnes de liens particulières, mais je reviendrai sur ce point. Je vais plutôt vous expliquer la manière dont j’ai procédé pour arriver à ce résultat en seulement deux mois, sans pratiquement rien faire.

Choisir votre nom de domaine et l’hébergement

Ce premier point est déjà un peu compliqué : on sait qu’il est préférable d’opter pour un nom de domaine comportant les mots-clés de votre activité si vous souhaitez être trouvé avec celle-ci (voyez les chiffres plus haut concernant les accès sur le terme « rédacteur web freelance » ainsi que ses dérivés – et je n’ai pas tout indiqué de la longue traîne). Or, tout est quasiment déjà pris, moi-même en ayant loué 6 d’entre eux. Vous pourrez toujours trouver des termes dérivés, des associations différentes, avec des traits d’union ou non, en .com, .fr, .net…

Si vous avez une certaine réputation, si l’on vous connaît donc, vous aurez plus de chances avec un nom de domaine comportant votre nom. Dans ce cas, il faudra optimiser davantage votre blog et appuyer sur les mots-clés de votre activité dans vos pages et billets.

Quant à l’hébergement, personnellement j’opte toujours pour une solution chez OVH. Pour votre blog, une offre Perso est largement suffisante pour commencer (environ 25 euros TTC l’année).

Choisir votre plateforme de blogging

Sans détours, je vous conseille la plateforme de blog WordPress. Il y a plusieurs raison à cela. La première chose, c’est que c’est un outil ultra performant. La communauté est tellement vaste dans le monde, qu’il existe des milliers de templates (modèles) et de plug-in (fonctionnalités à ajouter en plus). De plus, pour ceux qui s’intéressent au référencement naturel, WordPress est préconisé par Google par l’intermédiaire de son porte-parole, Matt Cutts : WordPress comporte d’origine plus de 80% des optimisations nécessaires pour obtenir sans se tracasser de bons résultats de positionnement. Cela dit, il vous faudra toujours travailler un peu en publiant des billets de qualité et à une fréquence soutenue.

Il vous suffit de télécharger WordPress depuis WordPress.org, puis de l’uploader sur le serveur d’hébergement via un outil FTP comme FileZilla (gratuit). Il vous suffit ensuite de suivre les instructions et en moins de 10 secondes votre blog est opérationnel. Il reste à le personnaliser en téléchargeant le modèle qui vous convient le mieux depuis WordPress.org. Pour ma part, j’ai souhaité investir, comme pour tous mes autres blogs. Si vous souhaitez des templates de meilleure qualité, je vous conseille d’aller sur TemplateMonster.com et de choisir la rubrique WordPress. Pour un prix relativement peu élevé, une cinquantaine d’euros, vous aurez un template visuellement plus attractif et avec parfois des fonctionnalités avancées.

Avoir quelque chose à dire

Ne faites pas un blog si vous n’avez rien à dire. Trouvez un angle qui vous permettra d’être vu sur Internet, mais surtout qui conditionnera un contact pouvant se transformer en contrat. C’est bien ce que vous recherchez non ? Pour ma part, je n’ai pas eu de problèmes particuliers à choisir des thèmes. Ecrivant sur de nombreux sujets depuis des années, j’ai orienté mon blog sur 2 thèmes : la rédaction web et l’autoentrepreneuriat. Bingo ! Ca fonctionne !

Cela dit, même si ça marche au niveau des thèmes que vous aborderez, cela ne vous dédouane absolument pas de la fréquence d’écriture. En effet, plus vous écrirez et créerez de nouvelles pages sur votre blog, plus vous ajouterez le contenu frais que Google aime tant. En ce qui me concerne, après de nombreuses expériences au cours de ma vie professionnelle et pour avoir tenu de nombreux blogs et sites d’actualité, je suis arrivé à une vitesse de croisière qui remplit sa fonction. Je publie en alternance, d’une semaine à l’autre, 2 à 3 billets par semaine : 1ère semaine, 3 billets, le lundi, le mercredi et le vendredi (toujours le matin avant 9h de préférence), 2ème semaine, 2 billets, le mardi et le jeudi. Après, vous pourriez choisir de n’en faire qu’un par semaine, ou bien un chaque jour, c’est vous qui voyez en fonction du temps que vous voulez ou pouvez y accorder. Seulement, n’oubliez pas que le contenu que vous ajouterez sera également une vitrine de vos capacités à écrire (je parle en connaissance de cause, pas mal de contacts me disent que c’est grâce à ma manière d’écrire qu’ils m’ont contacté).

Faites l’écho de votre blog

L’avantage d’écrire souvent est que cela vous permet d’utiliser vos profils Twitter et Facebook par exemple (ou d’autres comme Viadeo et LinkedIn) pour que ces outils relayent votre information. Avant toute chose, utilisez un service de raccourcissement d’URL comme Bit.ly. L’avantage de ce dernier, qui est un service gratuit online, est qu’il permet à la fois de vous fournir une URL raccourcie de l »adresse web de votre billet et de la diffuser en un clic sur Twitter et Facebook sans que vous ayez besoin de vous y rendre. Pour les autres, comme LinkedIn, il suffit de lier votre compte Twitter à LinkedIn pour que de cette manière votre profil LinkedIn soit simultanément incrémenté par votre tweet, lequel a été généré par Bit.ly. Pratique non ?

Les plug-in WordPress que je recommande

Ajouter des fonctionnalités supplémentaires à votre blog permettra à la fois de vous simplifier la vie comme celle des utilisateurs, mais aussi d’optimiser votre blog pour les moteurs de recherche. Voici ceux que j’utilise, mais vous pourriez en utiliser d’autres si vous le souhaitez : http://wordpress.org/extend/plugins/

  • - Sociable : il vous permet de créer sous votre billet un bloc de partage. En un clic sur l’icône du service voulu, vous partagez le billet sur celui-ci. Sociable intègre également la possibilité d’imprimer le billet, le transformer en PDF ou encore le partage via email.
  • Yet Another Related Posts Plugin : ce plug-in calcule selon les critères que vous sélectionnez les billets en relation avec celui que vous venez d’écrire (voyez la section sous ce billet nommée « Pour aller plus loin« . Si vous ne désirez pas que le calcul soit automatique, vous pouvez choisir vous-même les billets que vous souhaitez voir apparaître comme complément d’information.
  • Akismet : Askimet est livré en standard avec WordPress. Mais il nécessite une inscription gratuite au service. Askimet est un anti-spam qui filtre tous les commentaires qui sont publiés sur votre blog. Très utile.
  • Google XML Sitemaps : ce plug-in permet de générer une première fois un fichier Sitemap envoyé directement à Google et répertoriant l’intégralité des URL de votre blog. Ensuite, plus rien à faire, à chaque création ou modification de billet, le fichier Sitemap est réactualisé et envoyé à Google.
  • All in One SEO Pack : l’outil incontournable des Référenceurs. Il vous permet pour chaque billet de choisir un titre différent, une description et une série de mots-clés. Mais vous pouvez allez encore plus loin grâce à sa console d’administration très complète.
  • Fast Secure Contact Form : vous permet de créer des formulaires personnalisés et sécurisés sur votre blog (voyez sur ma page « Contact« ). Très pratique, mais surtout hautement personnalisable et sécurisé par un captcha.
  • - Le bouton J’aime de Facebook : ce n’est pas un plug-in WordPress. Cependant, il peut être mis en place sur n’importe quel type de site. Il est disponible depuis Facebook.

Voilà, j’ai un peu fait le tour, mais rapidement tellement il y a de choses à dire encore. Par conséquent, si vous avez des questions, des difficultés à mettre en pratique ces quelques conseils ou des expériences à partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Copyright © 2011 Christophe Da Silva

Partagez cet article !

Pour aller plus loin :

  1. Un nouveau site pour mes activités de Rédacteur Freelance
  2. Mesurer l’impact de votre blog
  3. Déclaration auto-entrepreneur pour Rédacteur Web Freelance
  4. Evolutions 2011 du régime autoentrepreneur pour le rédacteur web freelance
  5. Modèle de facture auto-entrepreneur pour le rédacteur web freelance

6 Réponses pour “Conseils pour créer un blog rédacteur web freelance”

  1. duguet dit :

    Bonjour Christophe!
    Bon post!
    Effectivement les services du type bit.ly sont très pratiques. en outre, je crois qu’il y a un principe de rémunération,non?
    Personnellement, je préfère le racourcisseur d’url de google: directement lié à un compte, cela permet de gérer sans multiplier les fenêtres à la fois l’analytics, le webmaster tools.

    En revanche, après tests, il me semble qu’en termes de plugin SEO pour WordPress j’obtiens de meilleurs resultats avec le plugin Yoast.L’as tu déjà testé? qu’en penses tu?

    • Christophe DA SILVA dit :

      Bonjour

      Pour le principe de rémunération de Bit.ly, je ne suis pas au courant, mais n’ayant accès qu’à la partie gratuite, peut-être s’agit-il d’une fonctionnalité en version payante.

      Yoast j’en ai déjà entendu parlé mais je ne l’ai jamais employé. Lorsque tu parles de meilleurs résultats, tu veux dire meilleurs positionnements ?

      • duguet dit :

        Oui, mais pas seulement.
        A positionnement équivalent, son plein usage m’a permis de générer plus de visites.
        En particulier, Yoast permet de gérer efficacement les snippets et s’intègre bien avec des plugin redactionnels qui gèrent par exemple l’indice Gunning-Fog.
        Je pense que c’est surtout la gestion des snippets qui m’a permis d’optimiser ma transformation visiteurs.
        mais je me disais que pour un rédacteur, il était tout aussi important de pouvoir gérer les Gunning-Fog et consorts, de façon à mieux adapter le discours, laconstruction, le champs lexical, etc. au public visé.

        puisque tu as quelques urls en rab sur la rédaction web, fais toi quelques articles uniques sur un wordpress, et teste. Je pense que le résultat te plaira.

  2. De bon conseil pour son blog de freelance, effectivement je suis sur que WordPress reste la plus intéressante des plateformes sinon vis-à-vis de son référencement il est juste important d’écrire des articles de qualité et de répondre à ceux qui vous concernent vous ou votre activité. C’est seulement beaucoup de temps à y consacrer.

  3. Cédric dit :

    Salut, eh bien si les chiffres que tu annonces sont vrai, tu m’impressionnes…plus de 3.000 visites en 2 mois d’existence seulement, j’ai du mal a imaginer ça possible, à moins d’être archi-connu ! Moi, je cherche déséspérement a attirer du trafic, et je me traine avec seulement une quizaine de vsites par jour bouhhhh !
    J’ai découvert le site Widgetbooster qui propose de faire du buzz communautaire, mais je n’arrive pas a m’y inscrire, le service est-t’il encore ouvert?


Répondre