Billets Taggués ‘micro-entreprise’

Un auto-entrepreneur qui crée son activité peut opter pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu. Ce mécanisme de prélèvement libératoire lui permet de payer son impôt sur le revenu de manière périodique, mensuellement ou trimestriellement. Seulement, pour pouvoir bénéficier de cette option, l’auto-entrepreneur doit justifier d’un revenu fiscal de référence inférieur à un certain seuil.

La nouvelle révision de janvier 2011 du régime autoentrepreneur a fait passé de 36 à 24 mois consécutifs la durée d’activité sans réaliser de chiffre d’affaires avant de basculer automatiquement au régime classique de micro-entreprise. De fait, l’autoentrepreneur sort de son régime micro-social et micro-fiscal simplifié. Voyons cela en détails…

Comme beaucoup d’autoentrepreneurs ayant opté pour le prélèvement fiscal libératoire, je règle mes cotisations chaque mois, en fonction de mon chiffre d’affaires. Or, depuis janvier, les URSSAF ont suspendu l’envoi des appels à cotisation. Je suis alors allé à la pêche aux infos pour éclairer ma lanterne, et la vôtre. Voici donc un condensé de ce que j’ai pu récolté sur le Web concernant les évolutions du régime autoentrepreneur, pour les rédacteurs web freelance, depuis le 1er janver 2011.