Billets Taggués ‘autoentrepreneur’

Chaque année, le régime de l’autoentreprise voit son lot d’évolutions et 2017 n’y coupe pas. Voici certains des changements qui ont lieu cette année pour l’autoentrepreneur, que vous soyez rédacteur web freelance ou non.

Le RSI (Régime Social des Indépendants) et la FEDAE (Fédération des Auto-Entrepreneurs) attirent votre vigilance sur 3 sociétés évoluant dans la sphère de la publicité qui jouent sur la proximité de leur nom avec le RSI pour envoyer des factures pro-forma aux auto-entrepreneurs. Ces derniers croyant bien souvent devoir régler une facture de cotisations s’en acquittent sans avoir lu pour autant les conditions générales de vente. L’une d’entre elles a d’ailleurs été épinglée en mai dernier suite à 3 plaintes par le Jury de Déontologie Publicitaire.

Au moment de faire votre déclaration d’activité autoentrepreneur, en remplissant le formulaire PO (Cerfa 13821-01), il vous est demandé de choisir entre une déclaration mensuelle de votre chiffre d’affaires ou trimestrielle. En déclarant votre chiffre d’affaires, vous payez les cotisations équivalentes à un certain pourcentage de ce chiffre d’affaires et en fonction de la nature de votre activité. Voici comment déclarer votre chiffre d’affaires.

BIC ou BNC ? RSI ou CIPAV ? Voici 2 questions qui reviennent très souvent concernant le régime de l’autoentrepreneur. La plupart des gens ont tendance à amalgamer ces termes liés à la fiscalité de l’autoentrepreneur. En voici par conséquent leur définition.

Un auto-entrepreneur qui crée son activité peut opter pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu. Ce mécanisme de prélèvement libératoire lui permet de payer son impôt sur le revenu de manière périodique, mensuellement ou trimestriellement. Seulement, pour pouvoir bénéficier de cette option, l’auto-entrepreneur doit justifier d’un revenu fiscal de référence inférieur à un certain seuil.

La nouvelle révision de janvier 2011 du régime autoentrepreneur a fait passé de 36 à 24 mois consécutifs la durée d’activité sans réaliser de chiffre d’affaires avant de basculer automatiquement au régime classique de micro-entreprise. De fait, l’autoentrepreneur sort de son régime micro-social et micro-fiscal simplifié. Voyons cela en détails…